Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

    M. König, A. Schläfer, Internet et histoire en Allemagne

    Scholar Guide – Faire de l’histoire en Allemagne


    Mareike König, Annette Schläfer

    Internet et histoire en Allemagne


    Résumé

    Le monde numérique est déjà immense et ne cesse de s 'accroître. Chaque jour, de nouvelles offres, de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux systèmes ou modes de communication apparaissent. Pour ne pas s 'y perdre, le chercheur a besoin de connaître quelques sites incontournables pour son sujet – tâche qui se révèle plus complexe dès lors qu 'il travaille sur ou dans un autre pays que le sien. Ainsi, cet article se veut un guide d 'introduction pour l 'historien français qui travaille en Allemagne ou sur ce pays. Les portails et les principales offres numériques en histoire vous y sont présentés. Vous y trouverez également une explication détaillée des deux catalogues collectifs allemands pour les bases de données et les journaux en ligne.

    Portails disciplinaires et bibliothèques virtuelles

    Clio-online

    <1>

    En Allemagne, plusieurs portails disciplinaires sont à la disposition des chercheurs en histoire. Ces portails regroupent des informations spécifiques pour une discipline et permettent un accès aux ressources numériques les plus importantes. De ce point de vue, le projet Clio-online 1 – porté par plusieurs partenaires comme l 'Université Humboldt Berlin, la bibliothèque d 'État de Bavière et la bibliothèque universitaire et d 'État de Göttingen – peut constituer le point de départ pour vos recherches. Un point fort du site est certainement la rubrique « Web-Verzeichnis » – catalogue exhaustif répertoriant notamment des projets de recherches, des institutions, des catalogues, des ouvrages de références, des bibliographies ainsi que des bases de données ou des textes en ligne. Vous pouvez y accéder en parcourant le site ou en utilisant le mode recherche. Chaque ressource est décrite par des métadonnées qui incluent des mots-clés en allemand et parfois même en anglais.

    <2>

    Clio-online offre aussi une fonction de métarecherche pour les comptes-rendus publiés en ligne (Historische Rezensionen online 2 ). L 'interface vous permet d 'interroger en une seule fois les bases de données de plusieurs plates-formes, telles que sehepunkte 3 , H-Soz-u-Kult 4 , H-Net-reviews 5 et perlentaucher 6 . Vous y trouverez également des articles qui constituent une bonne introduction à certains thèmes de recherche (histoire urbaine, histoire des techniques…), à l 'utilisation de ressources en ligne d 'autres pays (États-Unis, pays de l 'Asie du Sud-Est, France…) ou encore à des questions pratiques comme la recherche en bibliothèque et en archives.

    <3>

    La rubrique « Verzeichnis zu Wissenschaftlerinnen und Wissenschaftlern » vous permet de rechercher des historiens qui travaillent sur le même sujet que vous. Cependant, les inscriptions et la mise à jour du répertoire étant effectuées par les chercheurs eux-mêmes, il n 'est ni complet ni toujours actuel. La rubrique « Chancen » regroupe entre autres des offres d 'emplois, de stages, de bourses ou de formations. Il est conseillé de s 'inscrire à Clio-online pour ainsi pouvoir personnaliser les services de la plate-forme en ce qui concerne l 'envoi de mails par exemple. Les alertes de Zeitgeschichte-online 7 , geschichte.transnational 8 et H-Soz-u-Kult 9 peuvent aussi être gérées via Clio-online. L 'interface du site est en langues allemande et anglaise. En revanche, la plupart des notices sont en allemand uniquement.

    historicum.net

    <4>

    Le portail historicum.net 10 offre aux étudiants et chercheurs en histoire un accès structuré aux ressources en ligne. Le site est divisé en quatre parties : dans la rubrique « Themen », vous trouverez des présentations d 'importantes thématiques concernant l 'époque moderne, comme par exemple la Réforme, la question des médias et de la communication de l 'époque moderne, ou un dossier sur Napoléon ; dans la rubrique « Länder », on trouve des informations détaillées, en particulier sur les pays européens ; la rubrique « Recherche » contient un catalogue des ressources en ligne qui peut intéresser le chercheur en histoire. Les offres sont décrites et évaluées par des petits textes ; enfin, sous l 'onglet « Lehren & Lernen » se trouvent des tutoriels en ligne qui vous donneront des instructions pratiques, relatives par exemple au travail en archives ou au recours aux moyens de recherche informatiques dans le cadre des études.

    <5>

    En dehors de ces offres, plusieurs autres portails et bibliothèques virtuelles ( virtuelle Fachbibliotheken, ViFa) susceptibles d 'intéresser le chercheur en histoire existent. Parmi eux, on peut noter Propylaeum 11 pour l 'archéologie, la bibliothèque virtuelle des pays de l 'Europe de l 'Est (ViFaOst 12 ), la bibliothèque virtuelle pour la culture latine (espace roman) (Vifarom 13 ) ou encore la bibliothèque virtuelle des pays de l 'Europe du Nord (Vifanord 14 ). La liste exhaustive des ViFa est consultable sur le blog de Vascoda. 15

    Systèmes de communication : H-Soz-u-Kult

    <6>

    Partenaire de Clio-online, H-Soz-u-Kult 16 est la plate-forme de communication et d 'information la plus importante pour les historiens en Allemagne. L 'accent est mis sur les annonces de colloques, les appels d 'offres ainsi que sur les comptes-rendus d 'ouvrages et les actes de colloques. Sous l 'onglet « Forum » vous trouverez des discussions sur différents sujets ainsi que des rapports de recherche. Inscrivez-vous à H-Soz-u-Kult pour recevoir quotidiennement par mail les nouvelles de la communauté scientifique allemande en histoire. Il vous est possible de gérer votre compte depuis le site de Clio-online afin de profiter en même temps des autres offres disponibles.

    Trouver des bases de données et des journaux en ligne : DBIS et EZB

    <7>

    Le Répertoire d 'outils de recherche et de bases de données, Datenbank-Infosystem (DBIS) et le Répertoire de périodiques, Elektronische Zeitschriftenbibliothek (EZB) sont deux outils incontournables et d 'intérêt interdisciplinaire pour trouver les ressources en vue d 'un travail de recherche hautement spécialisé.

    <8>

    Ces deux outils s 'appuient sur le même système technique et logistique. Ils sont alimentés de façon collaborative par pratiquement toutes les bibliothèques universitaires allemandes. Ceci montre que la structure fédérale et décentralisée du paysage des bibliothèques en Allemagne a su faire émerger une infrastructure de documentation et de recherche parfaitement adaptée à la logique d 'Internet et au travail en réseau.

    <9>

    L 'interface du Datenbank-Infosystem (DBIS) permet une première approche par discipline (« Fachübersicht »), ce qui donne pour l 'histoire plusieurs centaines de résultats – d 'où la nécessité de filtrer cette liste selon d 'autres critères. DBIS propose un filtrage assez fin par types d 'outils (bases de données biographiques, bases de données d 'images, plein texte, bibliographies, journaux, etc.).

    Illustration 1 : Filtrage par type d 'outils dans DBIS.

    <10>

    La liste des résultats permet de voir immédiatement si la ressource est gratuitement accessible sur Internet (le cas échéant, on pourra alors cliquer sur le lien « Start » renvoyant directement à l 'outil) ou s 'il s 'agit d 'une ressource payante (« Zugang : www »), d 'un CD-Rom ou d 'un DVD.

    <11>

    L 'interface de recherche avancée « Erweiterte Suche » offre la possibilité de combiner différents filtres (discipline, type d 'outil, conditions d 'accès, périmètre régional, etc.) et une recherche ciblée sur le titre, la description de l 'outil ou l 'éditeur d 'une base de données.

    <12>

    En cliquant sur le titre de l 'outil dans la liste des résultats, vous verrez s 'afficher une notice détaillée, contenant une brève description et des métadonnées supplémentaires. Cette notice indique en outre la liste des bibliothèques allemandes qui ont souscrit un abonnement, pour le cas des ressources payantes (« Verfügbarkeit : Lizenzierter Zugang »).

    Illustration 2 : Notice descriptive de la base de données Historical Abstracts dans DBIS.

    <13>

    Dans d 'autres notices de DBIS, on peut lire dans le champ concernant les conditions d 'accès : « deutschlandweit frei zugänglich » (DFG-geförderte Nationallizenz). En effet, le projet « Wissenschaftliche Literaturversorgungs- und Informationssysteme » (WLIS) de la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG), l 'Agence allemande pour la recherche, comporte un programme spécifiquement consacré à la politique d 'abonnement aux ressources électroniques. Cette acquisition de licences nationales permet aux bibliothèques allemandes de profiter de contrats de licences d 'accès à certaines ressources payantes, négociées à l 'échelle nationale. Les chercheurs peuvent avoir accès à ces ressources soit par le biais de leur inscription dans une bibliothèque universitaire, soit en tant qu 'individu ayant un domicile permanent en Allemagne. L 'accès se fait par identification de l 'adresse IP et par connexion avec login et mot de passe. Ces bases de données sont accessibles à la bibliothèque de l 'Institut historique allemand à Paris.

    <14>

    Pour plus d 'explications sur les fonctionnalités de DBIS et pour trouver des exemples de recherches, de nombreux tutoriels sont consultables en ligne, dont ceux de la bibliothèque d 'État de Bavière (BSB) 17 .

    La Elektronische Zeitschriftenbibliothek (EZB)

    <15>

    Le répertoire de périodiques Elektronische Zeitschriftenbibliothek (EZB) est tout à fait équivalent à DBIS, à la différence près qu 'il répertorie des périodiques électroniques et non des bases de données. Il est à noter que l 'EZB n 'est pas une base de données comportant des articles. Il est donc impossible d 'effectuer des recherches thématiques pointues avec cet outil : le tri des titres de périodiques par discipline permet néanmoins de constituer une vue d 'ensemble des revues électroniques existantes dans un domaine donné. Toutes disciplines confondues, le répertoire comporte actuellement près de 25 000 titres de périodiques en libre accès et autant en accès payant. Pour l 'histoire, on recense environ 1 200 périodiques en libre accès et 800 en accès payant.

    <16>

    La fonctionnalité de recherche dans le répertoire EZB est moins structurée que dans DBIS mais permet une recherche par titre de revue ou une recherche thématique par le champ « Schlagwort(e) ». En effet, toute notice descriptive d 'un titre de revue comporte des mots-clés tenant compte de la spécialisation de la revue. Ces mots-clés proviennent du thésaurus Schlagwortnormdatei (SWD) utilisé dans les catalogues des bibliothèques allemandes 18 .

    <17>

    La Elektronische Zeitschriftenbibliothek constitue un outil précieux lorsque l 'on possède les références précises d 'un article et que l 'on cherche à avoir des informations sur la revue et la possibilité d 'accès à celle-ci. L 'EZB fournit ces informations en signalant en vert les revues gratuitement disponibles et en rouge les revues en accès payant. L 'icône jaune signifie que l 'accès à la ressource est payant, mais que la bibliothèque en question y a souscrit un abonnement. Un tutoriel pour l 'utilisation de l 'EZB, disponible sur Youtube, a également été réalisé par la bibliothèque de l 'université de Munich 19 .

    <18>

    Au-delà de son utilisation directe comme outil de recherche, l 'EZB est utilisée comme infrastructure technique par les bibliothécaires et professionnels de l 'information documentaire pour établir un lien entre plusieurs systèmes d 'information et outils. En effet, au fil de l 'informatisation des bibliothèques, différents types d 'outils ont été créés. Dans un premier temps étaient développés des outils bibliographiques, qui permettaient de faire des recherches sur les références de documents (titre, auteur, mots-clés, etc.) mais ne donnaient pas accès direct aux documents mêmes. Il fallait se déplacer en bibliothèque pour accéder au support papier et par-là au plein texte d 'un article par exemple. Ce n 'est que dans un deuxième temps, avec le développement des possibilités de stockage de données en masse, qu 'on a pu créer des bases de données plein texte. La coexistence de ces deux types d 'outils met le chercheur dans la situation d 'effectuer des recherches dans les outils bibliographiques sans pouvoir accéder au plein texte, alors que celui-ci existe peut-être dans une autre base de données. Des développements techniques ont été engagés pour remédier à ce problème. Il s 'agit d 'une technique appelée « OpenURL », ou « résolveur de liens », qui permet d 'établir des liens entre les différents systèmes d 'information. Cette technique est de plus en plus utilisée pour signaler aux utilisateurs de bibliographies l 'existence éventuelle de l 'article sous forme numérique dans un autre système d 'information. Les Jahresberichte für deutsche Geschichte proposent ce service pour les articles de revues en passant par l 'Elektronische Zeitschriftenbibliothek qui, quant à elle, fournit le lien vers la base de données qui répertorie la revue de l 'article en question.

    Illustration 3 : Jahresberichte für deutsche Geschichte : exemple de notice bibliographique redirigeant vers l 'article en texte intégral.

    <19>

    À défaut d 'un lien vers le texte intégral, la bibliographie peut aussi renvoyer vers des outils permettant de localiser le document papier. Elle fait appel au Karlsruher virtueller Katalog (KVK) pour les monographies, et à la Zeitschriftendatenbank (ZDB) pour les revues. Ces bases de données fournissent alors la liste des bibliothèques qui possèdent l 'ouvrage recherché ou sont abonnées à la revue concernée.

    Bibliographies en ligne

    <20>

    Les bibliographies thématiques répertorient la littérature sur un sujet plus précis, mais aussi sur tout le domaine de l 'histoire. Les tutoriels en ligne « UB-Tutor » de l 'université de Fribourg fournissent pour chaque discipline un guide très complet de la méthodologique de la recherche documentaire avec notamment les bibliographies de références et les bibliographies spécialisées 20 .

    <21>

    Parmi les bibliographies allemandes en libre accès sur Internet se trouvent les Jahresberichte für deutsche Geschichte 21 et la Historische Bibliographie 22 . Les Jahresberichte constituent la bibliographie la plus importante. Leur version en ligne répertorie les livres et les articles en allemand publiés depuis 1974 ou les textes en langue étrangère portant sur l 'histoire allemande. La Historische Bibliographie est également une bibliographie primordiale avec presque 300 000 notices de publications parues depuis 1990. Cette base est complétée par le Jahrbuch der historischen Forschung 23 qui contient des projets de recherches et des travaux en cours. Constituant un équivalent du fichier de thèses qui fait défaut en Allemagne, vous pouvez consulter le Jahrbuch pour savoir si quelqu 'un travaille sur votre sujet de thèse. Seul bémol : cette base n 'est pas complète, car c 'est aux chercheurs eux-mêmes de fournir les informations et de les actualiser.

    <22>

    La base de données OLC-SSG Geschichte (Online-Content Sondersammelgebiet Geschichte) répertorie des articles et des recensions parus dans quelques 960 revues scientifiques internationales depuis 1993. La liste complète des revues exploitées se trouve en ligne. Les bibliothèques des domaines spécifiques d 'acquisition fournissent ces données. Avec la base de données OLC-SSG Zeitgeschichte, les chercheurs en histoire contemporaine disposent d 'un outil encore plus spécifique à leurs besoins.

    <23>

    Les bases de données Online-Content se déclinent dans chacun des 53 domaines spécifiques allemands (Sondersammelgebiete) 24 . Elles sont toujours intégrées dans les virtuelle Fachbibliotheken (tout comme EZB et DBIS). Les OLC-SSG sont payantes et il faut passer par une bibliothèque abonnée pour pouvoir les consulter (c 'est le cas pour pratiquement toutes les bibliothèques scientifiques en Allemagne). À Paris, la bibliothèque de l 'Institut historique allemand vous offre un accès aux OLC-SSG. C 'est un outil très puissant, notamment pour trouver des recensions à l 'échelle internationale.

    <24>

    L 'accès à l 'Internationale Bibliographie der Zeitschriftenliteratur (IBZ) et l 'Internationale Bibliographie der Rezensionen (IBR) est également payant. On y trouve des articles ou des recensions publiés depuis 1983. Contrairement aux OLC-SSG, les articles de l 'IBZ sont dotés de mots-clés, ce qui vous permet d 'effectuer une recherche thématique.

    <25>

    Hormis ces bibliographies générales, on trouve des bibliographies spécialisées sur un sujet particulier. Parmi ces bibliographies en ligne, on compte par exemple la Bibliographie zum deutschen Adel 1200 bis 1999 25 et la Bibliographie 17. Juni 1953 26 . Pour une liste exhaustive, référez-vous à l 'UB-Tutor Geschichte 27 de l 'université de Fribourg ou même aux catalogues de Clio-online et de DBIS.

    Bibliographies personnelles et répertoires biographiques

    <26>

    Pour trouver des informations sur un personnage historique, vous avez la possibilité de chercher dans des bibliographies personnelles (Personalbibliografien) ou dans des répertoires biographiques. Les Personalbibliografien répertorient soit la littérature sur une personne, soit la littérature écrite par cette personne, ou bien même un mélange des deux 28 . À titre d 'exemple de ces bibliographies personnelles, on peut citer ici la Willy-Brandt-Personalbibliografie 29 .

    <27>

    Les répertoires biographiques, quant à eux, contiennent des informations succinctes sur des personnages historiques. En Allemagne, l 'Allgemeine Deutsche Biographie (ADB) et la Neue Deutsche Biographie (NDB) sont rétrospectivement numérisées et disponibles en libre accès sur le Web 30 . Les deux bases sont consultables à partir d 'une seule et même interface. La ADB fut publiée sur papier entre 1875 et 1912 et contient 46 000 notices biographiques. La NDB est publiée depuis 1953 et couvre entre-temps les notices allant d 'Aachen à Schinkel. Depuis peu de temps, le Biographie-Portal 31 dispose d 'un moteur de recherche commun pour les bases de données ADB, NDB, Österreichisches Biographisches Lexikon (ÖBL) 32 et Historisches Lexikon der Schweiz 33 .

    <28>

    Le World Biographical Information System (WBIS) est une base de données exhaustive constituée de plusieurs millions de notices biographiques originales d 'ouvrages de référence, couvrant plusieurs espaces culturels et linguistiques sur la période allant du XVI e siècle à la première moitié du XX e siècle. En revanche, l 'accès est payant et il faut trouver une bibliothèque abonnée pour pouvoir consulter cette base de données.

    <29>

    Notons, pour compléter, l 'existence de répertoires biographiques spécifiques, comme le Biographisch-bibliographisches Kirchenlexikon 34 ou le Wer war wer in der DDR ? 35 – base de données qui comporte environ 2 800 biographies de toutes les sphères sociales de la RDA (en libre accès).

    Textes intégraux

    <30>

    Pour avoir accès au plein texte, on peut effectuer ses recherches directement dans une des bases de données de texte intégral comme Periodicals Archives Online 36 , JStor 37 ou ProjectMuse 38 – qui sont tous les trois d 'origine anglo-saxonne – ou dans les systèmes d 'informations allemands Verzeichnis Digitalisierter Drucke 39 , DigiZeitschriften 40 – qui, en revanche, ne sont qu 'au début de leur phase de développement et ne couvrent donc pas encore un corpus de textes très important.

    <31>

    Dans le cadre de la bibliothèque numérique européenne Europeana, initiée par l 'Union européenne, l 'Allemagne a lancé la Deutsche Digitale Bibliothek 41 . Ce projet vise à mettre en réseau le travail de numérisation de 30 000 institutions culturelles et scientifiques allemandes en créant une infrastructure de recherche qui permettra d 'interroger ces différentes sources 42 . Il est prévu que ce projet soit officiellement mis en ligne courant 2011.

    <32>

    Cette bibliothèque numérique est en partie conçue comme réponse à Google Books, qui a signé un contrat avec la Bayerische Staatsbibliothek München (BSB) pour numériser les livres tombés dans le domaine public, ce qui correspond à un chiffre d 'un million de livres 43 . Vu la spécialisation de la BSB en tant que pôle d 'excellence en histoire, Google Books peut devenir une ressource intéressante pour les chercheurs travaillant sur l 'histoire allemande.

    Sites thématiques

    <33>

    En Allemagne, l 'offre en sites web thématiques pour les historiens est – tout comme en France – énorme. La difficulté est alors d 'être capable de filtrer, parmi les offres innombrables, les sites susceptibles de vous intéresser. L 'utilisation de DBIS ou de Clio-Online garantit cependant la qualité des sites répertoriés. Le recours au moteur de recherche de Google nécessite l 'évaluation des sites que vous utilisez. Voici quelques offres des sites thématiques allemands, regroupés par époque, et pouvant vous servir de point de départ pour vos recherches.

    Moyen Âge

    <34>

    Mediaevum.de 44 est un portail pour les littératures allemande et latine du Moyen Âge. Le site vous propose une vue synoptique des bibliographies, bases de données, manuscrits et textes intégraux en ligne. Une rubrique est consacrée aux étudiants. Vous y trouverez entre autres des suggestions de littérature et un forum de discussion.

    <35>

    La bibliothèque des Monumenta Germaniae Historica (MGH) 45 propose un service de recherche abondamment fourni, des recensions et autres comptes-rendus sur les volumes recherchés, ainsi que des textes intégraux numérisés.

    <36>

    Le forum de manuscripta mediævalia 46 offre une base de données de manuscrits médiévaux avec accès aux catalogues de manuscrits, ainsi que des reproductions numérisées. Sur le site web de l 'Institut für Frühmittelalterforschung 47 , vous trouverez un important répertoire de liens.

    Histoire moderne

    <37>

    Précédemment cité dans cet article, historicum.net est un portail allemand spécialisé dans l 'histoire de l 'époque moderne. La Virtual Library Frühe Neuzeit 48 exploite les sources selon des critères de qualité précis. L 'accent est mis sur les ouvrages scientifiques de l 'espace germanophone de la fin du XV e siècle jusqu 'à 1806 environ. La Virtual Library fait partie du History Network de l 'European University Institute à Florence.

    <38>

    La base de données Aufsatzdatenbank Frühe Neuzeit 49 répertorie elle aussi des articles sur l 'histoire de l 'époque moderne. Elle permet la recherche d 'informations dans une soixantaine de périodiques internationaux depuis 1999.

    Histoire contemporaine

    <39>

    La Virtual Library Zeitgeschichte 50 exploite les ressources en ligne qui couvrent la période 1914–1949. Elle met l 'accent sur les ouvrages scientifiques de l 'espace germanophone, et notamment sur l 'histoire de l 'Allemagne jusqu 'à l 'année 1949. Elle fait également partie du History Network.

    <40>

    Zeitgeschichte-online (ZOL) est un portail thématique qui sert d 'accès général sur Internet à l 'histoire contemporaine 51 . L 'offre existe depuis 2003 et fait partie de Clio-online. On y présente des institutions comme les archives, les universités et centres de recherche sur l 'histoire contemporaine, mais aussi des catalogues, des textes intégraux et des sources, ainsi que des projets de recherche. Le portail cherche à mettre en exergue la communication et la discussion entre les chercheurs et propose un service d 'abonnement aux nouveautés.

    Tutoriels et enseignement en ligne

    <41>

    Internet a certes facilité la recherche scientifique, et notamment l 'accès à l 'information à l 'échelle mondiale. Pourtant, l 'explosion en nombre des offres numériques a également entraîné une complexification de la recherche documentaire. Chercher, évaluer et traiter l 'information scientifique – depuis toujours les pierres angulaires du travail scientifique – nécessitent de nouvelles connaissances dans le domaine du numérique. Il est alors indispensable de se former et d 'acquérir des compétences documentaires (Informationskompetenz). Outre les offres de Clio-online, de Geschichte online 52 et de historicum.net déjà mentionnées, vous trouverez dans les bibliothèques allemandes le système de navigation Lotse 53 (Library Online Tour and Self-Paced Education). Il s 'agit d 'un tutoriel en ligne personnalisable selon vos besoins.

    <42>

    À travers plusieurs parcours pédagogiques, vous pouvez apprendre comment effectuer une recherche documentaire ou trouver des contacts, comment écrire et publier un travail scientifique, et comment se tenir au courant de l 'actualité d 'une communauté scientifique spécifique.

    <43>

    Enfin : si cet article a essayé de vous fournir un aperçu des outils de recherche mis à la disposition des historiens, nous sommes conscientes du fait qu 'il n 'est qu 'une photographie instantanée d 'un média en constante évolution. Les changements perpétuels dans ce domaine rendent la tâche de la recherche documentaire certes plus complexe, mais aussi plus passionnante.

    Auteurs

    Mareike König
    Responsable de la bibliothèque de l
    'Institut historique allemand Paris et chargée de recherche XIX e siècle
    mkoenig@dhi-paris.fr

    Annette Schläfer
    Documentaliste et webmestre au Centre interdisciplinaire d
    'études et de recherches sur l 'Allemagne (CIERA) à Paris
    schlafer@ciera.fr

    1 Clio-online, http://www.clio-online.de (19/4/2011).

    2 Historische Rezensionen online, http://www.clio-online.de/site/lang__de/40208174/default.aspx (19/4/2011).

    3 Sehepunkte, http://www.sehepunkte.de/ (19/4/2011).

    6 Perlentaucher, http://www.perlentaucher.de/ (19/4/2011).

    7 Zeitgeschichte-online, http://www.zeitgeschichte-online.de/ (19/4/2011).

    8 Geschichte.transnational, http://geschichte-transnational.clio-online.net/ (19/4/2011).

    10 Historicum.net, http://www.historicum.net/home/ (19/4/2011).

    11 Propylaeum, http://www.propylaeum.de (19/4/2011).

    12 ViFaOst, http://www.vifaost.de/ (19/4/2011).

    13 Vifarom, http://www.vifarom.de/ (19/4/2011).

    14 Vifanord, http://www.vifanord.de/ (19/4/2011).

    15 Vascoda-Blog, http://vascoda.wordpress.com/ (19/4/2011)

    21 Jahresberichte für deutsche Geschichte, http://jdgdb.bbaw.de/cgi-bin/jdg/jdg (19/4/2011).

    22 Historische Bibliographie, http://www.oldenbourg.de/verlag/ahf/ (19/4/2011).

    23 Jahrbuch der historischen Forschung, http://www.oldenbourg.de/verlag/ahf/ (19/4/2011).

    24 Voir la liste sur : http://www.gbv.de/vgm/vifa/ (19/4/2011).

    25 Bibliographie zum deutschen Adel 1200 bis 1999, http://home.foni.net/~adelsforschung1/bib39.htm (19/4/2011).

    28 Voir Klaus Gantert, Guide Bibliotheken, in : Clio-online [24/9/2009], http://www.clio-online.de/site/lang__de/40208142/Default.aspx (19/4/2011).

    29 Willy-Brandt-Personalbibliografie, http://library.fes.de/cgi-bin/populo/brandt.pl (19/4/2011).

    31 Biographie-Portal, http://www.biographie-portal.eu/ (19/4/2011).

    32 Österreichisches Biographisches Lexikon, http://www.oeaw.ac.at/oebl/ (19/4/2011).

    33 Historisches Lexikon der Schweiz, http://hls-dhs-dss.ch/index.php (19/4/2011).

    34 Biographisch-bibliographisches Kirchenlexikon, http://www.bbkl.de/ (19/4/2011).

    36 Periodicals Archive Online, http://pao.chadwyck.co.uk/home.do , (19/4/2011).

    37 JSTOR, http://www.jstor.org (19/4/2011).

    38 Project Muse, http://muse.jhu.edu (19/4/2011).

    39 Zentrales Verzeichnis Digitalisierter Drucke, http://www.zvdd.de/ (19/4/2011).

    40 DigiZeitschriften, http://www.digizeitschriften.de/ (19/4/2011).

    41 Deutsche Digitale Bibliothek, http://www.deutsche-digitale-bibliothek.de/ (19/4/2011).

    43 Pressestatement des Bayerischen Staatsministers für Wissenschaft, Forschung und Kunst, Dr. Thomas Goppel, zur Vertragsunterzeichnung zwischen der Bayerischen Staatsbibliothek und Google am 6. März 2007, http://www.bsb-muenchen.de/fileadmin/imageswww/pdf-dateien/RedeGoppel.pdf (19/4/2011).

    44 Mediaevum.de, http://www.mediaevum.de/ (19/4/2011).

    46 Manuscripta mediævalia, http://www.manuscripta-mediaevalia.de/ (19/4/2011).

    47 Institut für Frühmittelalterforschung, http://www.uni-muenster.de/Fruehmittelalter/Links/links_ifma.htm (19/4/2011).

    48 Virtual Library Frühe Neuzeit, http://www.historisches-centrum.de/index.php?id=66 (19/4/2011).

    49 Aufsatzdatenbank Frühe Neuzeit, http://mdz1.bib-bvb.de/~zs/aufsaetze/ (19/4/2011).

    50 Virtual Library Zeitgeschichte, http://www.historisches-centrum.de/index.php?id=65 (19/4/2011).

    52 Geschichte online, http://www.geschichte-online.at (19/4/2011).

    Lizenzhinweis: Dieser Beitrag unterliegt der Creative-Commons-Lizenz Namensnennung-Keine kommerzielle Nutzung-Keine Bearbeitung (CC-BY-NC-ND), darf also unter diesen Bedingungen elektronisch benutzt, übermittelt, ausgedruckt und zum Download bereitgestellt werden. Den Text der Lizenz erreichen Sie hier: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/de

    PSJ Metadata
    Mareike König
    Internet et histoire en Allemagne
    Le monde numérique est déjà immense et ne cesse de s'accroître. Chaque jour, de nouvelles offres, de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux systèmes ou modes de communication apparaissent. Pour ne pas s'y perdre, le chercheur a besoin de connaître quelques sites incontournables pour son sujet – tâche qui se révèle plus complexe dès lors qu'il travaille sur ou dans un autre pays que le sien. Ainsi, cet article se veut un guide d'introduction pour l'historien français qui travaille en Allemagne ou sur ce pays. Les portails et les principales offres numériques en histoire vous y sont présentés. Vous y trouverez également une explication détaillée des deux catalogues collectifs allemands pour les bases de données et les journaux en ligne.
    CC-BY-NC-ND 3.0
    Neuere Zeitgeschichte (1945-heute)
    Deutschland / Mitteleuropa allgemein
    Theorie und Methode der Geschichtswissenschaften
    2000 - 2019
    Allemagne recherche historique histoire internet bibliographie base de données publication en ligne Deutschland Geschichtswissenschaft Geschichte <Fach> Internet Bibliographie Datenbank Online-Publikation
    PDF document koenig-schlaefer_internet.doc.pdf — PDF document, 452 KB
    M. König, A. Schläfer, Internet et histoire en Allemagne
    In: Mareike König, Annette Schläfer: Internet et histoire en Allemagne.
    URL: http://www.perspectivia.net/publikationen/scholar-guide/histoire-en-allemagne/koenig-schlaefer_internet/index_html
    Veröffentlicht am: 26.05.2011 15:01
    Zugriff vom: 29.03.2017 19:07
    abgelegt unter: