Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

    Stephanus de Borbone, Tractatus de diversis materiis predicabilibus (Jean-Luc Eichenlaub)

    Francia-Recensio 2017/2 Mittelalter – Moyen Âge (500–1500)

    Stephanus de Borbone, Tractatus de diversis materiis predicabilibus. Secunda pars: De dono pietatis, cura et studio Jacques Berlioz, Denise Ogilvie-David, Colette Ribaucourt, Turnhout (Brepols) 2015, XXVIII–690 p. (Corpus Christianorum. Continuatio Mediaevalis, 124 A), ISBN 978-2-503-55258-3, EUR 385,00.

    rezensiert von/compte rendu rédigé par

    Jean-Luc Eichenlaub, Colmar

    Le »Tractatus de diversis materiis predicabilibus« du dominicain Étienne de Bourbon ( vers 1261) est un des grands recueils d’exempla; y sont aussi proposés des comparaisons, des arguments et des citations d’autorités, toutes choses destinées à aider le prédicateur dans son œuvre. Il est organisé en livres, suivant les dons du Saint-Esprit: don de crainte, don de piété, don de science, don de force et don de conseil pour ne citer que les parties achevées en tout (les quatre premières) ou en partie (la dernière).

    Il est bien connu depuis l’édition partielle d’Albert Lecoy de la Marche (1877) – Lecoy a édité 83 extraits de cette partie, soit environ 17% – et les travaux de l’abbé Thiébaut Welter (sa thèse sur l’exemplumen 1927). Depuis plus de quarante ans maintenant plusieurs chercheurs ont travaillé à une édition intégrale, initiée et dirigée par Jacques Berlioz. En 1977 ce dernier a consacré sa thèse d’École des chartes à l’édition du troisième livre (don de science), en 1978 Denise Ogilvie a consacré la sienne à l’édition des cinq premiers titres (tituli) du deuxième livre (don de piété), en 1984 l’auteur de ces lignes à celle du prologue et du premier livre (don de crainte).

    Dans le »Corpus Christianorum. Continuatio Medievalis«est déjà paru, en 2002 (CCCM 124), l’édition du prologue et du premier livre (don de crainte, voir aussi dans la même série CCCM 218 (2008), l’édition du »De dono timoris«d’Humbert de Romans donnée par Christine Boyer) et celle du troisième livre (don de science) CCCM 124 B (2006). Voici maintenant celle du deuxième (don de piété) due à Jacques Berlioz, Denise Ogilvie, et Colette Ribaucourt. Ce volume fait partie de l’édition intégrale sous la direction de Jacques Berlioz. Il est aussi le tome VII des »Exempla medii aevi«publiés sous la direction de Jacques Berlioz, Marie Anne Polo de Beaulieu et Jean-Claude Schmitt.

    Les règles établies pour l’édition des précédents volumes sont bien entendu suivies, prenant en compte, aussi, les études récentes (voir en particulier l’annexe 2 de la présentation, p. XXVI–XXVIII, »Principaux travaux sur Étienne de Bourbon et son traité [2005–2015]«).

    L’édition, p. 3–369, est donnée d’après le manuscrit de base (Paris, BnF, lat. 15970) contrôlé sur les manuscrits de Paris (BnF, lat. 14598) et de Heidelberg (Bibl. univ., Salem, X, 2, I) et d’Erlangen (Bibl. univ., 341/1). Les références bibliques et les variantes sont en bas de page.

    La table des sources des exemplaet des comparaisons, numérotés de 425 à 904 (p. 391– 582) est complétée par une table de concordance (avec les numérotations de Lecoy, de Tubach »Index exemplorum«[1969] et de Hans-Jörg Uther »The Types of International Folktales. A Classification and Bibliography«[2004]). Viennent ensuite trois index: celui des références bibliques, celui des auteurs (références), enfin celui de personnes, des lieux et des matières. Un glossaire clôt l’ensemble.

    La deuxième partie du »Tractatus«, consacrée aux choses à espérer (après celles à craindre et avant celles à faire) est divisée en sept titres (chacun étant lui-même divisé en chapitres). Elle présente 482 récits et comparaisons; à elle seule la partie sur la Vierge présente 111 récits, et représente 30% du tout. 1. Le Verbe de Dieu (9 chapitres); 2. La miséricorde de Dieu (5 chapitres); 3. L’incarnation du Christ (2 chapitres); 4. La Passion du Christ (9 chapitres); 5. Les effets de la croix et de la Passion du Christ (12 chapitres);6. La Vierge Marie (23 chapitres); 7. Les œuvres de miséricorde (13 chapitres).

    Avec cette édition près des trois quarts du »Traité«d’Étienne de Bourbon est désormais disponible. Il faut saluer tout le travail accompli depuis plus de 40 ans et sa qualité, tant dans l’édition que dans la recherche des sources, par tous ceux qui ont travaillé avec et sous la direction du spécialiste (entre autres) d’Étienne de Bourbon qu’est Jacques Berlioz, qui n’a pas mesuré sa peine. Une source très importante de l’histoire culturelle médiévale devient de plus en plus accessible.

    Lizenzhinweis: Dieser Beitrag unterliegt der Creative-Commons-Lizenz Namensnennung-Keine kommerzielle Nutzung-Keine Bearbeitung (CC-BY-NC-ND), darf also unter diesen Bedingungen elektronisch benutzt, übermittelt, ausgedruckt und zum Download bereitgestellt werden. Den Text der Lizenz erreichen Sie hier: https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

    PSJ Metadata
    Jean-Luc Eichenlaub
    Tractatus de diversis materiis predicabilibus
    Secunda pars: De dono pietatis
    fr
    CC-BY 4.0
    Frühes Mittelalter (600-1050), Hohes Mittelalter (1050-1350), Spätes Mittelalter (1350-1500)
    Europa
    Kirchen- und Religionsgeschichte
    Mittelalter
    500-1500
    Scholastik (4053169-7), Theologie (4059758-1), Kirchenväter (4030763-3), Stephanus de Borbone (11902523X)
    PDF document stephanus-de-borbone_eichenlaub.doc.pdf — PDF document, 325 KB
    Stephanus de Borbone, Tractatus de diversis materiis predicabilibus (Jean-Luc Eichenlaub)
    In:
    URL: http://www.perspectivia.net/publikationen/francia/francia-recensio/2017-2/ma/stephanus-de-borbone_eichenlaub
    Veröffentlicht am: 13.06.2017 15:18
    Zugriff vom: 20.08.2017 00:30
    abgelegt unter: