Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

C. Camenisch, Endlose Kälte (Jacques Paviot)

Francia-Recensio 2017/1 Mittelalter – Moyen Âge (500–1500)

Chantal Camenisch, Endlose Kälte. Witterungsverlauf und Getreidepreise in den Burgundischen Niederlanden im 15. Jahrhundert, Basel (Schwabe Verlag) 2015, 523 S. (Wirtschafts-, Sozial- und Umweltgeschichte, 5), ISBN 978-3-7965-3468-3, EUR 58,00.

rezensiert von/compte rendu rédigé par

Jacques Paviot, Créteil

C’est un ouvrage passionnant, issu de sa thèse, que nous livre Chantal Camenisch sur le lien entre les conditions météorologiques et le prix des céréales dans les Pays-Bas bourguignons au XVe siècle. Dans son introduction (p. 13–70), elle dresse l’état de la recherche sur l’histoire et la »reconstruction« du climat et l’histoire des prix des céréales et présente ses sources, de la nature (les cernes …) et de la société (chroniques, journaux, institutionnelles …) et définit les méthodes: la quantification des températures et des précipitations selon Emmanuel Le Roy Ladurie, mais qui est sujette à critique, l’étude des séries saisonnières de croissance des plantes donnant de meilleurs résultats concernant les températures selon Christian Pfister, son directeur de thèse, à la suite de quoi elle établit une échelle des températures: »3. Extrem mild«,»2. Sehr mild«, »1. Mild«, »0. Normal« – »1. Kalt«, »2. Sehr kalt«, »3. Extrem kalt«.

Dans le premier chapitre, »Faktoren der Getreidepreisbildung in der vorindustriellen Zeit« (p. 71–129), l’auteur s’intéresse aux variations du niveau des prix, de la structure des prix selon l’offre et la demande à court ou à long terme, leurs conséquences sur les structures agraires, donc sur les rendements des moissons, sur le marché, sur la démographie et les usages. Elle en déduit que le climat, le temps et la météorologie ont une influence sur l’évolution du prix des céréales et reprend le modèle développé par Daniel Krämer et Christian Pfister sur la suite d’impacts de la variation du climat et des catastrophes naturelles sur la biophysique, l’économie, la démographie et la société, enfin la culture.

Après ces prolégomènes théoriques, l’auteur entre dans le vif du sujet. Dans le troisième chapitre (p. 132–160), à l’aide des ouvrages publiés sur le sujet, elle fait une présentation des Pays-Bas bourguignons au XVe siècle en insistant sur la topographie (la carte p. 132 n’est pas exacte en ce qui concerne la région de Bruges) et le climat, la démographie (une contraction de 32% de 1350 à 1450, suivie d’une stagnation) dans une région fortement urbanisée (16 villes de plus de 10 000 habitants), l’agriculture et la protoindustrie (la draperie, le brassage de la bière), le commerce et les voies de communication, la domination des ducs de Bourgogne et de leur noblesse (un court résumé de l’histoire politique).

L’énorme quatrième chapitre (p. 161–382) est consacré à l’évolution très détaillée du temps dans les Pays-Bas bourguignons au XVesiècle. L’auteur procède selon les saisons, hiver, printemps, été, automne, et à l’intérieur de chacune étudie les températures selon l’échelle donnée plus haut, puis les précipitations selon l’échelle: »extrême«,»extrêmement sec«,»extrêmement humide«; »remarquable«(»auffallend«): »remarquablement sec«,»remarquablement humide«, »sec«; »normal«et »humide«. Ses sources sont les sources narratives contemporaines, des Pays-Bas bourguignons et des régions alentour, France, Lorraine, Empire. Il est impossible d’entrer dans le détail de chaque saison selon les années, mais pour l’historien cette partie est une véritable mine d’informations; relevons que pour chaque saison l’auteur donne un graphique récapitulatif des températures et des précipitations (p. 227, 271, 312, 363).

Dans le cinquième et dernier chapitre (p. 383–426), l’auteur s’intéresse au rapport entre l’évolution du temps et le prix des céréales. Celles-ci Sont le froment, le seigle, l’orge et l’avoine, selon leur prix à Bruxelles, Anvers et Bruges: pour les céréales à Bruxelles on voit des pics entre 1435 et 1440, de 1455 à 1460, plusieurs pics entre 1475 et 1495; pour le seigle, à Anvers et Bruges, les pics se trouvent vers 1408, 1415, entre 1435 et 1440, vers 1445, de 1455 à 1460 et entre 1475 et 1495. Pour ces trois places et pour chacune de ces quatre céréales, l’auteur donne les statistiques des prix selon les saisons, la température et les précipitations. Pour la période étudiée, le prix du froment et du seigle a tendance à diminuer au courant du printemps et plus fortement durant l’été. Ces tableaux et graphiques montrent bien les grandes crises de subsistance: dans la seconde moitié des années 1430, au début des années 1480 et au début des années 1490; pour chacune l’auteur indique le déroulement et les causes. Un court bilan de la recherche (p. 427–431) est dressé à la suite.

La bibliographie sur laquelle s’est appuyée Chantal Camenisch est impressionnante: pas moins de soixante-trois pages denses de titres imprimés en petits caractères. Regrettons un ordre alphabétique curieux et peu pratique dans les sources: ainsi, on trouvera la »Chronique du règne de Jean de Bavière«sous B et la »Chronique du règne de Jean de Horne«sous H, »Annalista Thorunensis«sous T, etc. En appendice, sont offerts: une liste des températures (selon l’échelle retenue) par année et selon les saisons, des séries de prix des céréales à Bruxelles, Anvers et Bruges, et, après la table des matières, des index de noms de personne, de lieu et de matière.

Le livre indispensable de Chantal Camenisch, agréablement illustré, ne s’adresse pas seulement aux historiens des Pays-Bas bourguignons, mais à tous les historiens, de quelque spécialité qu’ils soient, de la fin du Moyen Âge en Europe.

Lizenzhinweis: Dieser Beitrag unterliegt der Creative-Commons-Lizenz Namensnennung-Keine kommerzielle Nutzung-Keine Bearbeitung (CC-BY-NC-ND), darf also unter diesen Bedingungen elektronisch benutzt, übermittelt, ausgedruckt und zum Download bereitgestellt werden. Den Text der Lizenz erreichen Sie hier: https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

PSJ Metadata
Jacques Paviot
Endlose Kälte
Witterungsverlauf und Getreidepreise in den Burgundischen Niederlanden im 15. Jahrhundert
fr
CC-BY-NC-ND 4.0
Spätes Mittelalter (1350-1500)
Niederlande
Agrargeschichte, Wirtschaftsgeschichte
15. Jh.
1400-1500
Niederlande (4042203-3), Witterung (4066647-5), Getreidepreis (4020790-0)
PDF document camenisch_paviot.doc.pdf — PDF document, 267 KB
C. Camenisch, Endlose Kälte (Jacques Paviot)
In: Francia-Recensio 2017/1 | Mittelalter – Moyen Âge (500–1500) | ISSN: 2425-3510
URL: http://www.perspectivia.net/publikationen/francia/francia-recensio/2017-1/ma/camenisch_paviot
Veröffentlicht am: 16.03.2017 11:56
Zugriff vom: 29.06.2017 09:08
abgelegt unter: