Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

    C. Wilsdorf, Comment la sainte Croix parvint à Niedermunster (Alsace) (Laurent Naas)

    Francia-Recensio 2013/1 Mittelalter – Moyen Âge (500–1500)

    Christan Wilsdorf, avec une contribution de Christine de Joux-Bischoff, Comment la sainte Croix parvint à Niedermunster (Alsace). Une légende carolingienne écrite au XV e siècle. Édition critique, traduction et commentaire d’un texte retrouvé. Avec une contribution de Christine de Joux-Bischoff, Colmar (Jérôme Do Bentzinger Éditeur) 2012, 94 p., ISBN 978-2-8496-0344-4, EUR 20,00.

    rezensiert von/compte rendu rédigé par

    Laurent Naas, Strasbourg

    Cette publication reprend en fait et complète quelque peu un texte publié dans le recueil d’articles de Christian Wilsdorf ( »L’Alsace des Mérovingiens à Léon IX« ). Son but principal est de proposer une édition d’un texte que l’on croyait disparu. Ce travail de restitution et de diffusion ne pouvant se suffire à lui-même, l’auteur l’accompagne d’une traduction (réalisée par Christine de Joux-Bischoff, auteur en 1970 d’une thèse de l’École des chartes, sur »Le Hortus deliciarum d’Herrade de Landsberg: essai de reconstitution du texte«) et d’un commentaire.

    Par le biais de cette étude, Christian Wilsdorf dépasse l’historiographie classique portant sur ce chef d’œuvre disparu de l’orfèvrerie liturgique (connu jusqu’à présent surtout par les travaux de l’abbé Joseph Walter et de Robert Will) en jetant un regard neuf sur la source principale portant sur cet objet, à savoir l’ Historia qualiter sancta crux cum ceteris reliquiis pervenerit ad monasterium Inferioris Hohenburg . Ce texte fut rédigé le 3 ou le 6 juin 1439, soit peu de temps avant la fête de l’arrivée de la croix miraculeuse (célébrée le 9 juillet) à Niedermunster. L’auteur est anonyme; peut-être s’agit-il d’un prêtre affecté au pèlerinage ou un chanoine du chapitre proche de Truttenhausen. Ce récit fut sans doute rédigé à la demande des chanoinesses. La question de l’utilisation d’un texte antérieur peut difficilement être tranchée.

    L’introduction de Christian Wilsdorf (p. 7–14) présente de manière détaillée la tradition manuscrite de l’ Historia , qui débouche tout naturellement sur son édition critique (p. 14–36) réalisée en grande partie à partir de la copie du XVIII e siècle, jadis propriété de l’abbé et historien Philippe-André Grandidier et conservée depuis la fin du XIX e siècle dans les fonds du Badisches Generallandesarchiv de Karlsruhe. L’édition proprement dite a été menée dans un souci de simplification en regroupant l’ensemble des notes dans un même apparat. On saluera l’effort d’identification des nombreuses citations bibliques qui apparaissent très régulièrement dans l’ Historia .

    L’édition du texte est suivie de la traduction de celui-ci (p. 37–56) puis d’un commentaire (p. 57–91). Un index (p. 92–93) constitue un outil commode de recherche dans l’ouvrage. Le commentaire resitue dans son contexte la donation de la croix par Hugues le Peureux au cours du règne de Louis le Pieux. L’analyse de la croix repose aussi sur des considérations archéologiques, comme la restauration menée en 1197. Si le dossier iconographique de la croix de Niedermunster est bien détaillé (p. 68–70), on peut regretter que seules les gravures extraites de l’ouvrage du P. Lyre, publié à Molsheim en 1671 apparaissent dans ce volume; d’ailleurs, il eût été plus judicieux de les insérer à proximité de la présentation du programme iconographique déployé sur la croix-reliquaire (p. 70–77).

    Cependant, le mérite principal de cette étude de Christian Wilsdorf réside dans le fait qu’elle nous présente un objet, en l’occurrence une croix-reliquaire, qui, à une époque où les récits hagiographiques, les documents nécrologiques (comme les obituaires) et/ou les annales remplissent cette fonction par ailleurs, sert de colonne vertébrale à une partie importante de la memoria de Niedermunster jusqu’à la mise par écrit de l’ Historia , assez tardivement d’ailleurs, en 1439. La publication de ce dernier récit vient compléter de manière heureuse l’étude publiée par Robert Will 1 .

    1 Robert Will, La croix monumentale de Niedermunster, dans: Cahiers alsaciens d’archéologie, d’art et d’histoire 31 (1988), p. 139–154.

    Lizenzhinweis: Dieser Beitrag unterliegt der Creative-Commons-Lizenz Namensnennung-Keine kommerzielle Nutzung-Keine Bearbeitung (CC-BY-NC-ND), darf also unter diesen Bedingungen elektronisch benutzt, übermittelt, ausgedruckt und zum Download bereitgestellt werden. Den Text der Lizenz erreichen Sie hier: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/de

    PSJ Metadata
    Laurent Naas
    C. Wilsdorf, Comment la sainte Croix parvint à Niedermunster (Alsace) (Laurent Naas)
    CC-BY-NC-ND 3.0
    Spätes Mittelalter (1350-1500)
    Frankreich und Monaco
    Kirchen- und Religionsgeschichte, Siedlungs-, Stadt- und Ortsgeschichte
    Mittelalter
    4014500-1 4033065-5 4035028-9 4129108-6
    500-1500
    Elsass (4014500-1), Kreuz (4033065-5), Legende (4035028-9), Mittelalter (4129108-6)
    PDF document wilsdorf-joux-bischoff_naas.doc.pdf — PDF document, 106 KB
    C. Wilsdorf, Comment la sainte Croix parvint à Niedermunster (Alsace) (Laurent Naas)
    In: Francia-Recensio 2013/1 | Mittelalter - Moyen Âge (500-1500)
    URL: http://www.perspectivia.net/publikationen/francia/francia-recensio/2013-1/MA/wilsdorf-joux-bischoff_naas
    Veröffentlicht am: 12.03.2013 16:25
    Zugriff vom: 17.10.2017 22:16
    abgelegt unter: