Direkt zum Inhalt | Direkt zur Navigation

    C. Neerfeld, Die französischen Korrespondenten, Band 7: 1647–1648 (Jean Bérenger)

    Francia-Recensio 2011/3 Frühe Neuzeit – Revolution – Empire (1500–1815)

    Christiane Neerfeld (Bearb.), unter Mithilfe von Rita Bohlen und Michael Rohrschneider, Die französischen Korrespondenten, Band 7: 1647–1648, Münster (Aschendorff ) 2010, LXXXIII–660 S. (Acta Pacis Westphalicae. Serie II. Abt B), ISBN 978-3-402-13783-3, EUR 92,00.

    rezensiert von/compte rendu rédigé par

    Jean Bérenger, Paris

    Mme Christiane Neerfeld poursuit avec ce volume la publication de la correspondance de la délégation française au congrès de Westphalie. Il représente la suite du travail publié en 1999 par Mme Tischer (»Die französischen Korrespondenzen«, Tome 4/2, 1 vol., 975 pages), qui couvrait la période du 9 juin au 23 novembre 1646, les deux volumes publiés par Guido Braun en 2002 (volumes 5/1 et 5/2 couvrant la période allant du 24 novembre 1646 au 24 juin 1647) et du tome 6 publié par Michael Rohrschneider, en 2004, qui couvre la période juin–novembre1647. Le tome 7 correspond à une période riche en rebondissements mais encore plus brève, de moins de trois mois, allant de fin novembre 1647 à février 1648

    Mme Neerfeld reste fidèle aux principes et aux méthodes de ses prédécesseurs et il est inutile d'insister sur la qualité de l'édition de ce volume, en particulier l’abondance et la précision des notes érudites. L’introduction (pages XLVI–LXXXIII), claire et bien documentée, nous donne un aperçu synthétique d'une situation riche en rebondissements.

    La période étudiée, en apparence très brève, est marquée par des événements décisifs, dont le plus important est la signature le 30 janvier 1648 de la paix séparée entre les Provinces-Unies et Philippe IV, ce qui permet à la délégation espagnole et à Penaranda d’avoir une attitude arrogante, malgré les graves difficultés de l’Espagne à Naples. Surtout, cette initiative unilatérale brisait l’espoir d’une paix générale de la chrétienté »la plus importante affaire qui se soit présentée dans l’Europe depuis plusieurs siècles«. Elle donnait au congrès de Westphalie une signification réduite, tandis qu’elle annonçait un changement profond dans le système d'alliance de la France. Le séjour de Servien à La Haye, évoqué dans le volume précédent, n’a pas abouti et les Provinces-unies, en mettant fin à leur avantage à la guerre de Quatre-Vingts Ans, renoncent à leur alliance étroite avec Louis XIV. La délégation française n’avait plus qu’à tenter de réparer les dégâts. C’est pourquoi les négociations entre les Espagnols et les Français, qui semblaient en bonne voie, ont buté sur six points particuliers (la restitution de la Lorraine à son souverain légitime, le duc Charles IV, la neutralisation des Pays-Bas, le soutien de l’empereur, la Catalogne, l’occupation de Casal/Montferrat, les forteresses de Catalogne et la libération d’un prince portugais). Finalement, les négociations ont échoué et il faudra encore attendre onze années et la signature du traité des Pyrénées pour obtenir le rétablissement de la paix entre les deux couronnes »la plus importante affaire qui se soit présentée dans l’Europe depuis plusieurs siècles«.

    Cette période voit d’autre part la dispersion de la délégation française. Le duc de Longueville, qui, invoquant la fatigue, obtint son rappel et, au début de février 1648, il quitta Münster pour Paris, afin d’intriguer contre Mazarin. Servien, qui ne s’entendait plus avec d’Avaux obtint la disgrâce de ce dernier à la suite de leur vif différend sur la question lorraine à la fin de 1647. Servien poursuivra donc seul les négociations et fera triompher plus aisément les vues de Mazarin. Mais les instructions montrent aussi que Mazarin et Brienne ne savaient pas toujours ce qu'ils voulaient et que la négociation séparée de l'Espagne avec les Provinces-unies a marqué une modification profonde dans le système d'alliance de la France.

    Comme les négociations avec l’Espagne semblaient piétiner, les Français s’intéressèrent davantage au congrès d’Osnabrück. C’est pourquoi en décembre 1647 Servien avait été envoyé à Osnabrück pour consolider l’alliance suédoise, qui avait été compromise par les allégations du représentant espagnol, le conseiller Brun. Les Français comptaient en outre sur l’aide des princes catholiques pour oriente l’empereur dans un sens qui leur était favorable.

    Les négociations entre les Français et Ferdinand III comportaient en effet encore quelques points de détail: l’affaire de Lorraine et la question de l’assistance impériale à l’Espagne en cas de prolongation des hostilités. Ces divergences ne seront finalement pas réglées par le traité du 24 octobre.

    En tout cas, il faut saluer avec ce volume la poursuite de la correspondance politique française et souhaiter que cette tâche méritoire arrive bientôt à son terme car l’ensemble des documents publiés remet en cause bien des points tenus pour acquis par l'historiographie française.

    Lizenzhinweis: Dieser Beitrag unterliegt der Creative-Commons-Lizenz Namensnennung-Keine kommerzielle Nutzung-Keine Bearbeitung (CC-BY-NC-ND), darf also unter diesen Bedingungen elektronisch benutzt, übermittelt, ausgedruckt und zum Download bereitgestellt werden. Den Text der Lizenz erreichen Sie hier: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/de

    PSJ Metadata
    Jean Bérenger
    C. Neerfeld, Die französischen Korrespondenten, Band 7: 1647–1648 (Jean Bérenger)
    CC-BY-NC-ND 3.0
    Frühe Neuzeit (1500-1789)
    Frankreich und Monaco
    Politikgeschichte
    16. Jh.
    4018145-5 4065777-2
    1648
    Frankreich (4018145-5), Westfälischer Friede (4065777-2)
    PDF document neerfeld_berenger.doc.pdf — PDF document, 88 KB
    C. Neerfeld, Die französischen Korrespondenten, Band 7: 1647–1648 (Jean Bérenger)
    In: Francia-Recensio 2011/3 | Frühe Neuzeit - Revolution - Empire (1500-1815)
    URL: http://www.perspectivia.net/publikationen/francia/francia-recensio/2011-3/FN/neerfeld_berenger
    Veröffentlicht am: 23.09.2011 15:10
    Zugriff vom: 19.09.2017 15:30
    abgelegt unter: